Entête
Contact information
Dirk Strothmann est assis dans un atelier, à un bureau, travaille sur un ordinateur portable.

Interview de Dirk Strothmann, Magnic Innovations

Les frères Dirk et Jörn Strothmann ont mis au point le système Magnic Light en s'inspirant de leur passion pour le cyclisme. Grâce à une induction par courants de Foucault, ce système produit de l'électricité utilisée pour éclairer la chaussée, de telle sorte que les cyclistes ne sentent pas de résistance au pédalage et ne se préoccupent pas des piles ou du support d'éclairage de leur vélo.

Depuis 2012, Dirk Strothmann vend ce système d'éclairage de vélo alimenté par dynamo sans aucun contact, premier au monde de ce genre, grâce à la société Magnic Innovations qu'il a créée.

Quelles ont été les premières étapes pour mettre en œuvre concrète ment vos idées?

Dirk Strothmann: Tout d'abord, nous avons construit un prototype et contacté plusieurs entreprises pour leur proposer notre idée. Mais elles étaient plutôt sceptiques et ont estimé que notre dynamo n'était pas viable commercialement. Nous avons malgré tout déposé notre modèle et lancé une campagne de crowdfunding six mois plus tard, début 2012. Grâce aux 65 000 euros que nous avons pu mobiliser, nous avons immédiatement financé nos frais de dépôt de brevet ainsi que la production d'une première série, en ajoutant des capitaux propres.

À quoi ressemblait votre première production? Avec qui et où a-t-elle eu lieu?

D. Strothmann: Dès le départ, nous voulions que notre production soit professionnelle. Afin d'y parvenir tout en restant dans notre budget, nous avons fait appel à des prestataires. Pour notre premier projet, nous avons produit environ 1500 lampes et avons surtout pris en charge la conception et l'administration. Des entreprises chinoises ont fabriqué pour nous les pièces en plastique moulé et les aimants. Ensuite, une société du secteur de l'électronique s'est occupée de la production pour nous. J'ai malgré tout eu une certaine quantité de travail manuel à réaliser. Pour cela, j'ai pu compter sur l'aide de ma famille, en particulier ma femme.

Dirk Strothmann travaille avec des outils sur la prise d'alimentation.

Qu'en ont dit les autres: vos familles, proches, collègues de cyclisme?

D. Strothmann: Beaucoup ont trouvé complètement fou qu'on aille au bout de notre projet en donnant vie à notre idée. Certaines de nos connaissances, cyclistes ou mêmes agents en brevets, ont été plutôt sceptiques sur le potentiel de succès de notre démarche. Par exemple, en 2012, nous nous sommes rendus à un salon du cyclisme à Essen avec notre prototype. Des débats animés ont eu lieu sur l'«authenticité» de notre produit.

En collaboration avec le STARTERCENTER NRW, nous avons d'abord examiné différentes subventions pour en tirer une vue globale des possibilités d'aide pour notre projet. Les différentes démarches de demande de subvention nous ont permis d'en apprendre plus sur le sujet.

- Dirk Strothmann

Comment avez-vous entendu parler des possibilités de subventions, et qu'en avez-vous tiré?

D. Strothmann: En collaboration avec le STARTERCENTER NRW, nous avons d'abord examiné différentes subventions pour en tirer une vue globale des possibilités d'aide pour notre projet. Les différentes démarches de demande de subvention nous ont permis d'en apprendre plus sur le sujet. Bien souvent, il est intéressant de ne pas être trop avancé dans le développement de son projet et de pouvoir montrer qu'on a déjà des employés dans son entreprise.

Que conseilleriez-vous à quelqu'un qui aimerait créer son entreprise mais n'a pas encore osé franchir le pas?

D. Strothmann: Je crois que cela dépend toujours de la situation personnelle et des risques que chacun est prêt à prendre. Il est plus facile de se lancer dans un tel projet quand on a une certaine sécurité financière. Mais chacun doit prendre la décision qui lui convient.

Regard

Dirk Strothmann

Au cours des prochaines années, Magnic Innovations compte poursuivre sa professionnalisation. Les produits doivent devenir plus abordables et dans l'idéal disponibles auprès des commerçants stationnaires de vélo. En outre, Dirk Strothmann prévoir de recruter des employés pour améliorer l'efficacité de l'entreprise.

Toutes les photos © MWIDE NRW/Christopher Koch